Tubize on hold

Europan 14 / Master 1

Lieu : Tubize, Belgique
Programme : Comment réintroduire l’économie productive dans les nouveaux quartiers urbains de la ville de Tubize ?
Année : 2016-2017
Contexte : Projet de master 1
Equipe : B. Bocquier, I. Hoarau, P. Krzykawska, S. Verstappen

Dans ce projet, nous proposons une remise en question la solution urbanistique prévue actuellement, en s’inscrivant sur une démarche visant le bien-être et le développement sur le long terme qui replace l’humain au cœur du projet.

Il existe un challenge écologique à l’échelle de la Belgique auquel il est important de se confronter.

Les croissances de nouvelles aires métropolitaines comme celles de Tubize doivent être controllées.

A l’échelle du quartier, le phénomène d’isolation dû à la croissance urbaine linéaire, le mauvais parcellement des terres et la volonté de chacun d’avoir son jardin privé sont autant de signes qui nous incitent à redessiner la ville.

De plus, il existe un réel problème de mobilité à Tubize : la ligne de chemin de fer n’est quasiment plus utilisée, la connexion du site avec le canal n’est plus présente et l’accès à la majorité des espaces de la ville implique l’usage de la voiture.

Une ville productive n’est pas une ville qui produit beaucoup mais une ville où les hommes sont productifs. Les espaces publics doivent donc offrir à chacun ce dont il a besoin pour être productif en  mettant en valeur les différentes individualités de ceux qui les traversent. Nous proposons d’utiliser la ville de Tubize comme un laboratoire afin de repenser notre façon d’aborder l’espace public en profitant de l’opportunité de travailler sur un « quartier vide » pour expérimenter de nouvelles façons d’intégrer à la ville les besoins quotidiens des individus d’aujourd’hui et de demain.

Quatre interventions principales sont ainsi proposées en parallèle:

1. Créer les nouveaux espaces publics sur les anciennes zones productives industrielles. Ces espaces seront cadrés afin de les signifier et d’y empêcher toute forme d’autre construction. Les structures crées permettent aux habitants de s’approprier les espaces en les cloisonnant ou les couvrant.

2. Réutiliser et optimiser les connexions existantes. Les nouvelles connexions seront toutes couplées à des lignes de mobilité piétonne afin d’encourager ce mode de déplacement dans le quartier  et de faciliter leur franchissement.

3. Revégétaliser le site en y réimplantant les espaces locales en prêtant une attention particulière à planter des espaces compatibles avec le type de sol, notamment sur les zones humides.

4. Transformer les zones à haut risque d’inondation en de nouvelles ressources tels des bassins de rétention d’eau pouvant être utilisés à des fins agricoles. Des aménagements urbains rendent ces zones accessibles même lors de périodes d’innondations afin qu’elles ne deviennent pas des limites dans la ville.

Le projet «Tubize on hold» a été sélectionné par le jury d’Europan parmi quatre autres pour la seconde session d’examination. Le jury semble avoir particulièrement apprécié les idées proposées en lien avec la ville productive, la «démarche prudente et sage» et les insertions de vraie nature urbaine et de surfaces sauvages du projet.